Qu'est-ce que le TAEG du crédit immobilier

Qu’est-ce que le TAEG du crédit immobilier ?

Vous entendez peut-être souvent parler du TAEG soit à la télévision ou encore sur Internet. Vous vous demandez que signifie ce terme ? Voici quelques points à vérifier pour éclairer ce sujet.

Qu’est-ce qu’on entend par le TAEG ?

Jusqu’en 2016, le taux annuel effectif global (TAEG) a été appelé taux effectif global (TEG). C’est le taux qui prend en compte la somme des frais générés par la souscription, notamment le crédit à consommation et le crédit immobilier. Il est important de connaître son TAEG afin de faire une comparaison des prêts proposés par les établissements bancaires.

Sachez que le TAEG fait l’objet de comparaisons afin de contracter le crédit immobilier qui est le moins cher et dont le remboursement se fait avec des conditions avantageuses. Dès que vous avez idée du taux, vous connaîtrez ce que vous devez rembourser à l’établissement prêteur, c’est-à-dire l’argent emprunté à rembourser incluant les frais annexes. Techniquement, le TAEG représente le taux d’intérêt fixé par la banque ou autre établissement qui vous accorde un crédit immobilier.

Y a-t-il une différence entre le TEG et le TAEG ?

À première vue, la différence flagrante se trouve dans l’appellation des deux taux, bien qu’ils se ressemblent un peu. Le TEG est remplacé par le TAEG depuis le 1er octobre 2016. Égal à une version reconsidérée du TEG, le TAEG utilise un procédé de calcul avec plus de précision tout en prenant en considération l’assurance et les données par rapport au TEG.

Bien que le TEG ait longtemps été utilisé pour le calcul d’un crédit immobilier, c’est le TAEG qui a maintenant pris la relève et est utilisé pour faire le calcul de certains types de prêts immobiliers.

Savoir calculer le TAEG

Par exemple, si la somme que vous avez empruntée est de 200.000 euros sur 10 ans, elle équivaut à 20.000 euros en un an et que votre banque fixe un TAEG de 3%, vous pouvez faire le calcul du TAEG en vous basant sur cette somme et sur ce pourcentage. Ainsi, vous devrez rembourser dans les 20 600 euros.

Les frais et les frais annexes sont concernés par ce principe. Si ces frais sont de 1% du montant global que vous avez emprunté par exemple, votre calcul doit se faire à partir de 4 %, mais pas 3%. Le pourcentage de ces charges doit s’additionner à celui appliqué à la totalité empruntée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *